Entrez ici votre Requête

shadow
Equipements culturels

 

La commune du Coudray dispose à l'Espace Gérard Philipe rue de la vieille Eglise de deux salles indépendantes de 338 et 58 m2. Des manifestations diverses y sont organisées, des cours d'initiation à la musique y sont
dispensés ainsi que des activités physique (expression corporelle, danse de salon, GRS, claquettes...)

Des ateliers de couture, de peinture sur soie, d'encadrement y sont tenus. Deux ateliers théâtres (enfants et adultes) y exercent leur talent.

Les amoureux des mots s'affrontent au sein du club de scrabble de l'agglomération chartraine affilié à la Fédération Française de Scrabble (FFSc)

Petits et grands, se retrouvent dans notre bibliothèque municipale située à la Maison des Associations rue de l'ancienne Mairie.
 

L'ESPACE GERARD PHILIPE

Pourquoi ce choix? Eh bien, le croiriez-vous?
Toute la généalogie de Gérard Philipe du côté maternel, depuis son arrière-grand-père est enracinée au Coudray.
En effet, son arrière-grand-père, Sulpice, Sébastien Villette, de même que son arrière-grand-mère, Félix, Clémence Laigneau sont nés au Coudray, respectivement le 19 janvier 1826 et le 20 janvier 1828 et se sont mariés au Coudray, le 8 janvier 1850.

La ferme des Villette était tout simplement la maison occupée actuellement par la cantine de l'école primaire Léonard de Vinci et par la garderie, et qui fut précédemment elle-même, la première Salle des Fêtes du Coudray.

Sulpice, Sébastien Villette s'engage aux Chemins de Fer de l'Ouest. Le ménage habite à Chartres, 30 rue Muret.

C'est là que naît leur fils, octave, qui devient pâtissier traiteur et installe son magasin rue des Changes, à l'angle de la rue des Changes et de la rue Serpente.

Il avait épousé Wilhemimina, Elisabeth Seliger, tchécoslovaque d'origine. De cette union naquirent cinq filles dont Marie-Elisa, joséphine, Jeanne Villette qui plut un jour à un certain Marcel Philip, méridional, incorporé à Chartres.

Un méridional et une beauceronne qui a des ascendants tchèques... ont générés, le 4 décembre 1922, cette gloire du septième art qu'était Gérard Philipe, éternel jeune premier. A noter que c'est lui qui, devenu acteur, ajouta un e à son nom.

Point n'est besoin de dire quel fut le prestige de cet artiste, mort dans la fleur de l'âge, à 37 ans, le 25 novembre 1959, et dont le talent, la sensibilité, l'hônnêteté d'esprit lui ont attiré la notoriété et la sympathie que l'on connaît. Outre des pièces de théâtre, il tourna 30 films.

Ses ancêtres Coudrions étaient certainement loin de l'imaginer.

Cependant il est vrai que presque toutes les vieilles familles du Coudray peuvent s'enogueillir de ce que leurs généalogies recoupent quelque part celle de Gérard Philipe, puisque les Villette apparaissent au Coudray en 1780... en la personne de Jean, Joseph Fidel épousant Marie, Geneviève Aubouin, coudrionne dont on peut remonter les origines au Coudray jusqu'à la XI ème génération, c'est-à-dire jusqu'aux années 1600. La représentation de cette généalogie sera à la disposition des intéressés à la Mairie du Coudray.

 




Plan du site    |   Nos liens    |   Nous contacter    |   Informations lĂ©gales    
Tous droits réservés à Ville du Coudray, 2013